Accueil du site > Notre association > Signez notre livre d’or !

Signez notre livre d’or !

vendredi 28 juin 2013, par Daniel Déchelotte, Hendy Abdoul-Déchelotte, Nicolas Prévost

Vous pouvez déposer un mot dans le livre d’or de l’association Frontenac-Amériques ! Au plaisir de vous lire bientôt !

(mesure anti-robot)


  • De : Joanna Wlodarczyk <wlodarczyk-joanna@o2.pl>, à Koszalin (Pologne), le : 18/02/2012

    Chers Amis Francophones !
    Merci pour un tresor d’informations qui me sont precieuses dans l’organisation d’un concours sur la Francophonie en Amerique.
    Je suis enseignante de francais dans un pays ou cette belle langue n’est pas tres populaire.
    Je vous slue tendrement.
    Joanna.

  • De : Jérôme VIALARET <jerome.vialaret@live.fr>, à Crespin (France), le : 05/01/2012

    Monsieur le Président,
    Madame, Messieurs,
    Passionné de longue date des trappeurs et coureurs des bois, je fais partie de ces (rares) Français dont le coeur, inexplicablement mais immanquablement, se serre à l’évocation de l’immensité bleue (du moins l’était-elle dans les atlas de mon grand-père... et l’est restée dans mon souvenir !) de la Nouvelle France, et du traité de Paris qui en a scellé l’irréparable perte. Beaucoup de nostalgie dans tout cela, me direz-vous ! Et bien je le confesse, et je fais amende honorable. J’admets que la nostalgie n’est plus un sentiment compris. Mais il s’y mêle, il s’y agrège tant de délicatesse, de profondeur et, risquons le mot, tant d’esthétique, que je ne rougis plus à son évocation. Et puis, comme dirait Cyrano, n’est-elle pas "un mal plus noble que la faim" (Cyrano de Bergerac, Acte IV, sc. 3) ? Aux pauvres mortels que nous sommes, n’est-il pas doux de choisir son mal ? J’ai choisi celui-ci, et les rives du Meschacebé me sont plus proches, depuis l’enfance, que le "petit Liré" du bon Joaquim... ou la Garonne voisine !
    L’avouerai-je cependant ? je n’ai guère pu partager, en 46 années de vie, une passion si peu commune. Aussi la découverte de votre association m’a-t-elle causé un vif plaisir. Comme le touriste un peu perdu qui, au hasard d’une rue, entend la langue familière ! Puis-je vous être utile ? Las, je ne le pense pas. Car si mon âme est passionnée, mon intellect est dilettante. S’il se peut, cependant, vous rejoindre me serait infiniment précieux. L’éloignement géographique y fera-t-il obstacle ? J’habite un minuscule village aveyronnais, bien loin de Saint-Germain-en-Laye. Grâce à Dieu, les outils informatiques pallient ce que les distances pouvaient avoir, il y a encore si peu, d’irrémédiable. Vous pardonnerez ainsi cette première prise de contact par mail, bien peu protocolaire mais, je l’avoue le rouge au front, bigrement utile au dernier des Hurons (Mohican sonnerait mieux... mais fleure par trop son "tommy" !) que je déplore d’être...
    Dites-moi ce qu’il en est. J’attends votre Sésame... et ne manquerai pas d’accourir.
    Bien à vous et très cordialement,
    J. Vialaret

  • De : kevin fortin <kelly020_80@hotmail.com>, à St-amable (Québec), le : 26/12/2011

    merci a vous de ne pas oublier l’histoire francaise du Québec... Vive la liberté, vive l’indépendance, vive le Québec libre...

  • De : Eric Surzur <cvaz63@yahoo.fr>, à Paris, le : 24/11/2011

    Bonjour,
    Elève Avocat (à 52 ans), je participe prochainement au Concours de plaidoirie du Mémorial de Caen, en janvier 2012.

    Répétant ma plaidoirie j’ai trouvé qu’il était utile (et plaisant) de ré-écouter le discours de Montréal...
    Bravo pour votre site.
    Et vive la Liberté, sous toutes les latitudes...

    Cordialement,

    Eric S.

  • De : Didier BIGOT <dda.bigot@orange.fr>, à TUCQUEGNIEUX (FRANCE), le : 11/11/2011

    Bravo pour défendre notre belle langue en Amériques du Nord sans oublier les Antilles-Guyane. Je sui déjà venu maintes fois au Québec et en Acadie (NB, NE, IPE), en Ontario et en Louisiane. J’y ai des amis formidables (ma seconde famille) et les liens sont très forts entre nous. On se considère comme parents au vu de nos racines communes. Lachez pas la patate comme disent nos cousins cajuns.

  • De : hassiba klarksonne <angelbio2000@gmail.com>, à Béchar (Algérie ), le : 10/11/2011

    salut, je suis francophone, ma langue maternelle c’est l’arabe, et le français comme une langue seconde, c’est la langue de science ...bref, je suis intéressé par les livre de français , et j’aimerais bien de recevoir des ouvrages de votre part, et merci bien

  • De : Georges Michel <gmicg@yahoo.com>, à Port-au-Prince (Haiti), le : 15/08/2011

    Je suis fier de ce que vous faites. il faut associer la Louisiane à tout ce que nous faisons en Amérique en matière de francophonie. Les Louisianais vendus comme du bétail par le tyran Bonaparte en 1803 doivent savoir qu’ils ne sont plus seuls.
    Pour nous, francophones américains, la vente de la Louisiane en 1803 est un événement historique aussi catastrophique que l’est pour les chrétiens d’Orient, la chute de Constantinople en des mains musulmanes en 1453.

  • De : Florence VALENTINE <florencevalentine@hotmail.fr>, à Lyon (FRANCE), le : 24/04/2011

    Bonjour,

    Je tenais à vous féliciter de cette initiative. J’ai commencé à lire attentivement les informations que distillent votre site. Elles sont non seulement très précises mais également très enrichissantes. On sent un réel intérêt, des passionnés derrière tout cela et un désir de transmettre un enseignement fort et de nous alerter sur les dangers que doivenet redouter la francophonie et en général toute la diaspora francophone. Je suis moi-même originaire de la Martinique et ai vécu deux ans à Montréal entre 2005 et 2007, j’ai même étudié quelque temps à l’UQAM, j’ai été réellement touché par la province du Québec et tout ce qu’elle a pu m’apporter et c’est avec regret et une grande tristesse que j’y suis repartis contrainte et forcée. J’espère pouvoir bientôt y revenir définitivement afin de pouvoir vous rejoindre dans votre combat. Merci de tout ce vous faites

  • De : Adrien Provost <provost-dube@sympatico.ca>, à Saint-Calixte (Québec), le : 20/03/2011

    Votre site est très intéressant ; une mine de renseignements fort utiles à savoir.
    Je suis de la lignée de Martin Prévost et je suis recherchiste pour l’Association des Prévost-Provost d’Amérique.

  • De : vincent mazot <vincent.mazo@laposte.net>, à Lons le Saunier (France), le : 06/02/2011

    On se rend vraiment compte que le français est parlé aussi un peu partout en Amérique, quand aux drapeaux : merci pour ce travail de passionné.

  • De : Éric Cyr <lagopede@yahoo.fr>, à Labrador City (Canada), le : 05/02/2011

    Bonjour. Je trouve votre site très intéressant. Je voulais cependant apporter une précision importante. Le drapeau des francophones de Terre-Neuve que vous affichez est aussi celui des francophones du Labrador et il est hissé une fois par année sur le mat de l’hôtel de ville de Labrador City pour commémorer la présence des francophones au Labrador. Ce drapeau n’est pas exclusivement celui des francophones de Terre-Neuve mais aussi des francophones du Labrador et il porte le titre officiel de drapeau des francophones de Terre-Neuve-et-du-Labrador. Il serait bien d’apporter cette correction. Merci.

  • De : mikael durand <mikael.cd@wanadoo.fr>, à  (Bretagne), le : 13/01/2011

    Un site passionnant réalisé par des passionnés.

    Un beau message pour la francophonie.

  • De : Toaster34000 Toaster34000 <toaster34000@non.com>, à Montpellier (France), le : 04/11/2010

    Bravo , j’aime beaucoup votre site.

    J’ai filmé Montpellier .

    Toaster34000

    http://www.youtube.com/user/Toaster34000

  • De : serge toniutti <serge.toniutti@free.fr>, à cahuzac (france), le : 25/10/2010

    Je suis le 1 er adjoint de la commune de Cahuzac en lot et garonne.
    Je tiens à vous préciser que la famille de Frontenac est native de notre village.
    Le berceau familial des Buades se situe au lieu dit Frontenac sur la commune de Cahuzac, commune située au pied de la bastide de Castillonnés en limite des départements de la Dordogne et du lot et Garonne.
    Je reste à votre disposition pour vous aider dans votre oeuvre de mémoire.
    Cordiales salutations
    Serge Toniutti

  • De : Gérard Héroux <heouxgg@videotron.ca>, à Terrebonne (Québec), le : 02/10/2010

    Je suis un descendant de Jean Hérou et Jeanne Pépin.

    Mon ancêtre Jean Hérou est né et a été baptisé à Notre-Dame de Blonville-le-Bec, Normandie, France.

    Je suis un amoureux d’histoire et de généalogie et j’aimerais rencontrer de mes ancêtres Hérou en France…

    Longue vie à votre association et j’aime croire que vous viendrez ouvrir une section de votre association au Québec bientôt. Je suis disponible pour vous aider…

    Au plaisir

    Gérard Héroux
    450-471-7350
    herouxgg@videotron.ca

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120

© Association Frontenac-Amériques. | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0